Le Réseau Malien pour la Transformation du Coton biologique (REMATRAC-Bio) et ses partenaires viennent de doter le marché de Missira (le marché artisanal de l’ancienne Ministre de la Culture, l’altermondialiste Aminata Dramane Traore) d’un point de vente de produits biologiques dans le cadre du projet Agriculture Ecologique et Biologique (AEB-Mali). La cérémonie de lancement dudit point de vente qui se veut hebdomadaire a eu lieu le dimanche 1er septembre 2019 en présence de plusieurs acteurs du combat biologique au Mali. L’un des énormes défis que s’était donné le Réseau Malien pour la Transformation du Biologique (REMATRAC-Bio) entant que responsable du volet chaine de valeur du projet Agriculture Ecologique et Biologique (AEB), un projet soutenu par l’Union Africaine et piloté au continental par l’ONG Biovision du Kenya, était la création d’un point de vente de produits bios au niveau du marché de Missira dans le but de faciliter davantage, l’accès des produits biologiques aux consommateurs de la capitale malienne mais aussi l’écoulement par les producteurs bios de leurs produits sur le marché car l’une des grandes difficultés pour les paysans est l’écoulement de leurs produits. Il (REMATRAC-Bio) vient d’honorer cet engagement avec l’ouverture officielle le dimanche 1er septembre 2019 dudit point de vente en présence de Mme Maiga Diali Counda Basse, point focal du projet AEB-Mali et d’autres acteurs du combat biologique. A l’ouverture de ce point de vente, on sentait le sourire sur tous les visages. Que ça soit les responsables de REMATRAC-Bio, les producteurs ou encore les consommateurs, ils étaient tous contents du lancement de ce nouveau point de vente. Les discussions entre eux ont permis de comprendre la forte nécessité de conjuguer les efforts dans l’atteinte des objectifs qui sont entre autres, l’accès des marchés bios aux consommateurs ; l’écoulement des produits bios sur le marché etc.…
« Le marché est l’une activités essentielles du projet AEB car qui dit bio, dit obligatoirement marché. C’est le point final sinon l’un des points importants dans la consommation des produits. C’est pourquoi nous nous sommes activés pour la création de ce point de vente pour l’écoulement des produits mais aussi pour un accès facile des produits aux consommateurs. » a souligné Mme Maiga Diali Counda Basse du REMATRAC-Bio. Pour elle, l’ouverture de ce point de vente bio est un aboutissement heureux des activités menées par l’ensemble des acteurs du projet AEB au Mali dont l’Institut d’Economie Rurale (IER) de Sikasso ou pilier 1 en charge du volet formation et recherche, l’Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée (IPR/IFRA) de Katibougou, chargé du volet Communications et Informations, REMATRAC-Bio (pour la chaîne  de valeur) et l’Association des Organisations professionnelles Paysannes (AOPP), en charge de la coordination du projet depuis le début de sa mise en œuvre en 2016 jusqu’à nos jours. Selon le Point Focal du Pilier chaine de valeur, les producteurs qui devenaient de plus en plus exigeants sur l’écoulement de leurs produits et les clients sur leur accessibilité viennent tous avoir satisfaction avec l’ouverture de ce point de vente, le cinquième pour la capitale malienne. Occasion pour elle, d’exprimer toute sa satisfaction pour la réussite de la journée. Les premiers clients du tout nouveau point de vente bios ont eu droit à des réductions sur les prix et des bonus.
Pour sa part, Hamidou Almamy Diawara entant que producteur bio et Président de l’ONG AMSD (Association Malienne pour la Solidarité et le Développement), très actif aussi dans la promotion de l’agroécologie n’a pas manqué  d’exprimier sa totale satisfaction pour l’ouverture de ce point de vente et s’est résolument engagé à accompagner le REMATRAC-Bio dans sa lutte de l’accessibilité des produits bios aux clients.
« C’est une très bonne initiative car il y a beaucoup de demandes de produits bios. Ce site peut-être référencié comme étant l’un des marchés qui vendent les produits bios. C’est un combat de longue haleine. On sera là pour continuer la lutte ensemble » a indiqué Hamidou Almamy Diawara.
A titre de rappel, le marché sera ouvert désormais chaque samedi de 9h à 14h et les produits sont bios.

Source: Cellule de Communication IPR/IFRA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *