Une équipe de supervision de Biovision, basée au Kenya, était en séjour le mardi 11 décembre 2018 à l’Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée (IPR/IFRA) de Katibougou ou Pilier 2 dans le cadre du suivi des activités réalisées par cette structure entant que Pilier Communication et Information du projet Agriculture Ecologique et Biologique (AEB/EOA-Mali).

I
L’équipe de mission était composée de Venancia Wambua, Chef de projet AEB, Geoffrey Lang’at, comptable et Alpha Cissé, interprète. La visite a porté sur deux étapes majeures. La première a porté sur la visite des parcelles expérimentales agroécologiques du potager de l’IPR/IFRA de Katibougou ou la délégation a eu droit à des séances de présentations faites par Pr Amadou K Coulibaly, Point focal du Pilier 2 sur les différents systèmes de cultures présents au niveau des parcelles et les modes de protections de ces cultures contre les différents ravageurs. On retient des présentations du Pr Amadou K Coulibaly, enseignant chercheur à l’IPR/IFRA de Katibougou, entomologiste et fervent pratiquant de l’agriculture biologique, que ces différentes cultures ne bénéficient d’aucun apport d’engrais minéraux et produits chimiques de synthèses. C’est-à-dire que la fertilisation se fait uniquement à base de la fumure organique et les extraits des plantes pour la protection contre les nuisibles. Il a aussi parlé des vertus thérapeutiques de certaines cultures présentes sur les parcelles dont le Quinoa, l’aubergine africaine etc…

Après le potager, la délégation a visité également le laboratoire de biologie des arthropodes et de lutte intégrée ou elle a encore été émerveillée par les différentes variétés de semences bios existantes dans le labo et leurs conditions de conservation.


La deuxième étape a porté sur une séance de travail de Biovision avec l’équipe de gestion du projet AEB à l’IPR/IFRA de Katibougou. L’ouverture de cette séance de travail a eu lieu en présence du Directeur des Etudes, Dr Lassine Soumano, le Secrétaire Général de l’IPR/IFRA de Katibougou, Dr Siaka Doumbia, le Point Focal, Amadou K Coulibaly et les autres membres de l’équipe de Gestion dont Dr laya Kansaye, enseignant/chercheur, Mohamed Cherif Haidara, Régisseur Dépense et Modibo Dolo, Chargé de Communication. Le Directeur des Etudes a profité de l’occasion pour rappeler l’historique de création de l’IPR/IFRA de Katibougou, sa mission, ses offres de formation, les partenaires de l’institut etc… Il a aussi annoncé l’ouverture prochaine d’un master en agroécologie à l’IPR/IFRA de Katibougou. Selon ses explications, ce projet de master a déjà fait l’objet d’une première discussion par le Conseil Pédagogique et Scientifique (CPS) de l’institut avec des observations. Il sera soumis à une seconde séance de discussion par ce conseil avant d’être envoyé à la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (dernière étape) pour habilitation, a ajouté le Directeur des Etudes. Une nouvelle très bien accueillie par Venancia Wambua qui a profité de son intervention pour rappeler le but du passage de l’équipe de Biovision, structure de coordination et de mobilisation de fonds du projet AEB à l’IPR/IFRA de Katibougou. Elle laissera entendre que le but de leur présence est de s’assurer de la mise en œuvre correcte des activités du projet par les piliers, conformément à un plan de travail bien défini. Selon elle, la première phase du projet devrait prendre fin en fin décembre 2018 mais, précise-t-elle, pour permettre aux piliers en retard dans l’exécution des activités planifiées courant 2018, un prolongement de 4 mois a été accordée par le projet. C’est-à-dire jusqu’en avril 2019. Selon elle, le bon démarrage de la 2ème phase du projet prévue pour mai 2018, dépendra de la bonne exécution et dans le délai des dernières activités de la 1ère phase d’ou son appel aux responsables de piliers à la prise en compte de cet aspect.
Après ces 2 interventions, Amadou K Coulibaly a prit la parole pour présenter les différentes activités réalisées par le Pilier 2 et conformément au plan de travail prédéfini mais aussi les activités en perspectives. Parmi ces perspectives, il cita entre autres, l’organisation d’un atelier de validation du Plan Stratégique de Communication de l’AEB courant décembre 2018 et d’une Journée Paysanne sur l’Agriculture Ecologique Et Ecologique à l’IPR/IFRA de Katibougou qui était prévue aussi au mois de décembre 2018 a été reportée en janvier 2019. Il est prévu de placer cette journée sous le parrainage du Président de l’Assemblée Nationale du Mali, Issiaka Sidibé, un natif de Koulikoro. Cette séance de présentation des activités du pilier a été suivie de l’entretien avec Mohamed Chérif Haidara sur l’état financier du projet. Les discussions sur ce point ont surtout porté sur les procédures adoptées par le service financier de l’IPR/IFRA de Katibougou dans l’exécution financière des activités du projet.
C’est cette étape qui a mis fin à la rencontre et les deux parties (l’IPR/IFRA de Katibougou et l’équipe de biovision) se sont séparées dans une ambiance très amicale.
A titre de précision, l’équipe de Biovision est au Mali depuis le 9 décembre 2018 dans le cadre d’une vaste mission de supervision du projet Agriculture Ecologique et Biologique soutenu par l’Union Africaine. La 1ère phase du projet concerne 8 pays d’Afrique dont 4 en Afrique de l’Est (Kenya, Tanzanie, Ethiopie et Ouganda) et 4 en Afrique de l’Ouest (Mali, Sénégal, Benin et Nigéria).
Le 10 décembre 2018, l’équipe de supervision était avec l’Association des Organisations Professionnelles Paysannes (AOPP), structure de coordination nationale du projet (AEB-Mali), le 12 décembre avec l’Institut d’Economie Rurale (IER) de Sikasso ou Pilier 1, chargé du volet Recherche et vulgarisation et le 13 décembre avec le Réseau Malien pour la Transformation locale du Coton Biologique (REMATRAC-Bio) ou Pilier 3, chargé du volet Transformation et Chaine de valeur du projet avec le même exercice.
L’équipe de supervision est retournée au Kenya satisfaite des résultats obtenus dans la mise en œuvre des activités de cette phase pilote du projet AEB au Mali.

Source : Cellule de Communication Pilier 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *