La salle de conférence de l’Association des Organisations Professionnelles Paysannes (AOPP), sise à Garantiguibougou a abrité le mardi 4 décembre 2018, un atelier sur le processus d’élaboration du plan stratégique AEB Mali (phase de finalisation). Cet atelier s’est penché sur la formulation des résultats et des indicateurs de résultats.
Le Plan Stratégique du projet Agriculture Ecologique et Biologique (AEB-Mali) s’étend sur une période de 7 ans (2018-2025).
La cérémonie d’ouverture de l’atelier qui a vu la participation de plusieurs membres de la Plateforme AEB-Mali, était Présidée par Seydou Tangara, Coordinateur National de l’AOPP, structure de coordination du projet.
Dans ses mots d’ouverture, Seydou Tangara, représentant le Président de l’AOPP, Tiassé Coulibaly, empêché, a d’abord rappelé l’objet de la rencontre qui portait selon lui, sur le processus de finalisation du plan stratégique AEB (tableau récapitulatif du plan d’action, partie résultats et indicateurs de résultats).
Il fera savoir que l’élaboration du Plan Stratégique est un processus avec différentes étapes. La première étape de ce processus selon ses explications a porté sur le canevas, le contexte, les enjeux et les défis à relever, ensuite la logique d’intervention à travers la vision, la mission et les principes de valeurs. Cette étape a été suivie d’une 2ème phase qui a concerné entre autres les orientations et les objectifs stratégiques et les activités. La journée fut consacrée à la formulation des résultats et des indicateurs de résultats.
Cet atelier fut également l’occasion pour Seydou Tangara de faire la restitution sur la participation de la délégation malienne à la 4ème conférence Africaine sur l’Agriculture Ecologique et Biologique qui s’est tenue du 5 au 8 novembre 2018 à Saly Hôtel Princess, au Sénégal. C’est une initiative d’AfroNet (African Organic Network – Réseau Africain pour l’Agriculture Biologique). Elle est organisée tous les trois ans et sert de véritable plateforme de discussions et d’échanges d’expériences et de savoirs sur divers aspects relatifs au développement de l’agriculture biologique/écologique. La plateforme AEB-Mali était représentée à cette importante rencontre par Seydou Tangara, le Coordinateur de l’AOPP lui-même et Mme Maiga Diali Counda Basse du Réseau Malien pour la Transformation du Coton Biologique (REMATRAC-Bio).
On retient de cette restitution que les participants à ladite conférence ont beaucoup parlé des acquis du Mali pour la promotion de l’AEB mais aussi pour avoir bien organisé la 4ème conférence Ouest Africaine sur l’AEB que le Mali a abrité en décembre 2017 à Bamako. La délégation a pu tirer beaucoup de leçons de cette conférence marquée par des présentations, des expositions et visite de terrain sur l’Agriculture Ecologique et Biologique. Aux dires des membres de la délégation, c’est la présentation du Maroc (Maroc Vert) qui a beaucoup impressionné durant cette rencontre. C’est pourquoi il a été demandé à la Plateforme AEB-Mali de prendre des mesures nécessaires pour nouer des relations avec ce pays dans le but de profiter de ses expériences dans le combat bio. C’est le Maroc qui a été choisi pour abriter la prochaine édition de la 4ème Conférence Africaine sur l’Agriculture Ecologique et Biologique. En plus du Maroc, Il a été demandé également de formaliser la relation de la Plateforme AEB-Mali avec la FAO qui s’intéresse de plus en plus à l’Agriculture Ecologique et Biologique et qui était présente à la 4ème conférence.
C’est après tous ces détails que les participants à l’atelier ont été invités à se pencher sur l’ordre du jour portant finalisation du plan d’action au niveau des résultats et des indicateurs de résultats. Ils ont été répartis en 3 groupes qui ont travaillé chacun sur les orientations stratégiques prévues dans le Plan d’Action. Ces orientations stratégiques portent entre autres sur le développement de la production agroécologique et biologique, structuration des filières agroécologiques, le développement de la consommation agroécologiques en favorisant l’autoconsommation, recherche-action-formation en agroécologie, renforcement des capacités, des compétences et les performances des différents acteurs, plaidoyer/communication en faveur de l’agroécologie.
Ils avaient pour mandat de faire ressortir les résultats et les indicateurs de résultats des activités prévues dans les orientations stratégiques à travers un tableau récapitulatif.
Comme demandé, chaque groupe a pu travailler sur des thématiques en faisant ressortir quelques propositions de résultats et d’indicateurs de résultats qui ont été présentés à travers une séance de restitution qui a mis fin à l’atelier.
Source : Pilier Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *